img

Légumes verts : pour un cerveau toujours en forme

/
/
/
219 Views

Consommer régulièrement des légumes verts pourrait aider à retarder d’une dizaine d’années les effets de dégénérescence cellulaire liée à l’âge.

La  dégénérescence cellulaire

La  dégénérescence cellulaire est un phénomène naturel lié à l’âge ; Beaucoup de cellules du cerveau et du système nerveux ne se renouvellent pas, d’autre le font très peu, ce qui les rend sensibles aux effets de l’âge.

Cette dégénérescence cellulaire conduit en effet à une diminution remarquable des capacités mentales des personnes âgées.

Une autre conséquence est la chute des performances de la mémoire qui se produit naturellement avec le vieillissement des cellules nerveuses.

Une étude pleine d’espoir

Martha Clare Morris, une épidémiologiste et experte de la nutrition au Centre Médical Universitaire de Rush à Chicago, déclare : « Ajouter une portion de légumes verts dans les repas quotidiennement pourrait être une façon simple d’aider à préserver une bonne santé cérébrale en vieillissant »

Elle est en effet l’auteur principal d’étude intéressante parue dans la revue médicale Neurology, publiée par l’American Academy of Neurology.

Les résultats de cette étude montrent clairement que les personnes ayant participé aux tests cliniques et qui consommaient au moins une portion de légumes verts par jour, avaient une diminution plus lente de leurs capacités cognitives et de mémorisation que ceux qui n’en mangeaient jamais ou rarement.

L’équipe de recherche explique en effet que les personnes consommant des légumes verts régulièrement étaient environ onze ans plus jeunes du point de vue capacités cognitives!

Les participants ont été suivis  pendant environ 5 ans et ont subi des  tests annuels de leurs capacités cognitives et de mémorisation.

Entre temps, ces personnes ont répondu périodiquement à des questionnaires sur leurs régimes alimentaires afin de déterminer à quelle fréquence et à quelle quantité les légumes verts  ont été consommés. Les légumes verts qui reviennent souvent dans les questionnaires sont : l’épinard, les choux frisés, le chou vert ou encore la laitue.

Bien sûr il existe d’autres facteurs affectant l’état des cellules nerveuses en dehors de la consommation de légumes verts, comme par exemple la consommation  de poissons et de fruits de mer, d’alcool ou encore le tabagisme.

L’équipe de chercheur explique que les résultats de leur étude restent valables même en prenant en compte l’ensemble de ces facteurs.

 Conclusion

Martha Clare et son équipe encouragent les gens à inclure les légumes verts dans notre alimentation de base et soulignent également l’importance particulière des antioxydants et leur rôle crucial contre l’oxydation de tout genre de cellule et ainsi leur vieillissement.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Linkedin
  • Pinterest

Laissez Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

It is main inner container footer text